Les Formations Sanitaires et Sociales et la Santé au Conseil Régional Centre Val de Loire

inaugurationmsp

La question de l’accès aux soins est au cœur des préoccupations de nos concitoyens et des élus locaux. Les territoires n’offrant plus d’accès immédiat à ces soins voient leur attractivité baisser.

Les plans successifs (en 2012 Plan Urgence Santé, en 2014 « Ambitions santé 2020 ») adoptés par le Conseil Régional ont été l’expression de notre volonté d’agir pour garantir au plus grand nombre un égal accès aux soins.

Les actions engagées visent à accompagner les acteurs de santé pour mettre en œuvre des réponses nouvelles, adaptées aux pratiques médicales d’aujourd’hui et de demain (par exemple par la télémédecine), et aux attentes légitimes des habitants. L’une des mesures phare a été le soutien à la création de Maisons de Santé Pluridisciplinaires en lien avec l’Agence Régionale de Santé. Les engagements pris ont été tenus, qui ont permis d’enclencher des dynamiques sur les territoires. 53 MSP sont aujourd’hui en activité. Cela représente 623 professionnels de santé et 86 nouveaux médecins généralistes. C’est un début encourageant, ma mission est d’amplifier notre effort, l’engagement est de 100 MSP d’ici 2020 afin de mailler l’ensemble de l’espace régional, secteurs urbains compris.

Les MSP contribuent à l’accueil de nouveaux professionnels en recherche d’exercice regroupé, avec mutualisation d’espaces (salles d’attente, de réunion…), de moyens (secrétariat, matériels, …) et continuité des soins pour les patients. Chaque projet se construit à l’aune des spécificités de chaque territoire, notamment pour développer des actions de prévention. Il s’insère dans un paysage sanitaire et social plus vaste où les acteurs peuvent se retrouver dans un Projet Local de Santé dont l’animation est financée par le Conseil Régional et l’ARS.

Notre investissement dans les formations sanitaires et sociales est un autre volet de ma délégation « santé ». A partir du constat qu’en majorité les gens restent vivre et travailler là où ils se sont formés, nous développons un grand éventail de formations en région Centre Val de Loire (éducateurs spécialisés, travailleurs sociaux, augmentation des quotas en infirmiers, aides-soignants, masseurs kiné, ouverture de formations d’ergothérapeutes, de psychomotriciens). C’est aussi le sens des formations décentralisées ouvertes à Bourgueil, à Briare, à Aubigny… au plus près des besoins, au plus près des ressources, au plus près des territoires. C’est également favoriser l’accueil d’internes ou d’étudiants kiné dans les MSP.

Les habitants de la région ont besoin d’accès aux soins, de professionnels de santé de l’aide-soignant au médecin, en complément de l’offre hospitalière. C’est une responsabilité collective et nous répondons présents.

Depuis le début de ce nouveau mandat, j’ai donc le plaisir de rencontrer les acteurs de la santé, de découvrir leurs projets. Je vais employer toute mon énergie à amplifier le travail commencé de maillage du territoire régional tant en réponses d’offre de soins que de formations des professionnels, avec ambition et détermination.

Anne LECLERCQ
Vice présidente de la Région Centre Val de Loire

Non aux baisses de subvention aux classes de découvertes

helenelorme

Les élus de la minorité départementale ont récemment désapprouvé à deux reprises les baisses successives de subvention aux classes de découvertes.

Dans un contexte de contraintes fortes pour la réalisation des budgets dans les communes, le département a proposé une première diminution en Avril 2015, suivi d’une seconde en Novembre 2015 éloignant de plus en plus nos jeunes citoyens de l’opportunité de tels projets éducatifs

Alors que ces projets sont validés en début d’année scolaire dans les écoles, il est regrettable que les règles d’attribution évoluent en cours d’années sans qu’elles fragilisent voire fassent disparaitre ces projets

Néanmoins nous nous réjouissons de voir dans le projet de mandat 2015 – 2021 que le département agira comme acteur de la mobilité européenne des jeunes Loirétains. Ainsi nous pouvons espérer une contribution du département à nos jeunes collégiens pour des voyages pédagogiques Européens, projet que nous avons porté durant la campagne et que nous soutenons.

C’est à l’époque des Lumières que les intellectuels se sont largement interrogés sur la valeur éducative des voyages, voyages dont nous connaissons tous les bénéfices retirés par les élèves : découvertes d’autres façons de vivre, découvertes d’autres façons de penser, promotion de l’éducation à la citoyenneté et aux valeurs communes de liberté, de tolérance et de non-discrimination.

Hélène Lorme
Adjointe aux sports et à la vie associative d’Ingré
Conseillère Départementale du Loiret

Pour l’accueil des réfugiés, la commune d’Ingré s’engage

CDumas

La France s’est engagée à participer à l’effort d’accueil des réfugiés qui fuient les exactions et la guerre.
Cet engagement s’inscrit dans la tradition française, celle de la République.

Dans son histoire, notre pays a accordé l’asile aux rescapés du génocide arménien, aux résistants antifascistes et aux républicains espagnols, aux dissidents des régimes totalitaires tel le Chili et à ceux qui fuient au péril de leur vie la barbarie.
Cette décision du Gouvernement Français prise en accord avec plusieurs de nos partenaires européens, telle l’Allemagne, honore note pays.
La commune d’Ingré a décidé de s’associer à ce devoir humanitaire.
Cet engagement s’inscrit dans la tradition Ingréenne qui, de l’accueil des réfugiés républicains de Vendée en 1794 à celui des républicains espagnols plus récemment, ne s’est jamais démenti quelles que soient les municipalités en place.
Cet accueil qui s’opèrera sous le contrôle des Autorités de l’État, pourra s’appuyer sur un partenariat avec des associations locales et des habitants qui ont déjà exprimé leur volonté d’apporter leur aide à ce drame humanitaire mais aussi avec les bailleurs sociaux.
Mais au-delà d’un simple accueil matériel, c’est aussi d’un réel accompagnement global, humain, dont ces personnes auront besoin.
Nous ne pouvons rester spectateur de ces drames et notre responsabilité d’Élus nous impose de nous engager.
C’est à travers cet engagement que nous portons et affirmons nos valeurs, les valeurs de la République et notamment la Liberté, la Fraternité, la Solidarité.

Christian DUMAS
Maire d’Ingré

Bienvenue aux Réfugiés !

 

refugees-welcome

 

 

 

Initiative citoyenne :
Un après-midi ensemble pour S’INFORMER, DEBATTRE et AGIR

 

Comme beaucoup, nous avons été particulièrement émus et choqués à la vue du corps du petit Aylan, cet enfant syrien, échoué sur une plage turque après le naufrage de son embarcation.
Au delà de l’émotion, beaucoup de citoyens en France et en Europe, manifestent leur désir d’aider les réfugiés et demandeurs d’asile souvent sans savoir précisément comment s’y prendre.
Cette initiative citoyenne est, parmi des milliers, une réponse organisée et coordonnée aux attentes issues de cette mobilisation citoyenne. Notre collectif d’organisation a reçu le soutien de Jean-Marc Gibey et de son premier adjoint Nicolas Charnelet qui ont proposé de nous accueillir dans la salle du Conseil Municipal de Jargeau, lieu emblématique des valeurs de la République. Cette initiative est aussi pour nous un signe que ce mouvement concerne autant les campagnes que les villes.

Notre manifestation aura lieu
Samedi 3 Octobre de 15h à 19h 

Vous êtes bien entendu toutes et tous cordialement invités,

Thierry COLIS
contacts : par tél .06 81 36 38 32 ou par mail bienvenueauxrefugiés45@gmail.com